Benoit Maylin : « Tout le monde crache un peu facilement sur l’Equipe de France de tennis »

L’Equipe de France de tennis ne remportera pas une nouvelle Coupe Davis cette année. La faute à une équipe de Croatie solide emmenée par l’impressionnant Cilic.  Un nouvel échec pour la génération dorée des Bleus malgré l’arrivée de Yannick Noah en tant que capitaine. Les blessures de Tsonga et Monfils, en pleine forme au dernier US Open, n’ont pas pu être compensées. Place à l’édition 2017 désormais. L’Equipe de France se déplacera au Japon lors du premier tour. 

TENNIS-DAVIS-CUP-CRO-FRA
L’Equipe de France lors de l’élimination en demi-finale de la Coupe Davis en Croatie  le 16/17/18 Septembre 2016. De g. à d. : Yannick Noah, Richard Gasquet, Lucas Pouille, Nicolas Mahut and Pierre-Hugues Herbert. C.PHOTO : AFP.

Benoit Maylin est journaliste, spécialiste du tennis et ancien chroniqueur de « l’Equipe du Soir » sur la chaîne l’Equipe. Il revient pour nous sur le parcours des bleus et la saison des joueurs. Selon lui, cette équipe manque d’un grand de folie mais réfute l’idée de gâchis. Il revient également sur l’attitude et le forfait de Gaël Monfils. La personnalité du « Monfissien » ,comme il aime à l’appeler, est très difficile à cerner. 

capture-benoit-maylin

CHRONIQUES : Benoit, est-ce cette nouvelle élimination de l’Equipe de France en Coupe Davis  est encore une fois du gâchis ? 

Benoit Maylin : Tout le monde crache un peu facilement sur cette équipe. Je ne peux pas imaginer une seconde que les joueurs se blessent pour ne pas jouer un match de Coupe Davis. Ce n’est pas possible.  La Coupe Davis est la grande chance pour nos joueurs de remporter un grand titre actuellement. En tout cas, ça semble la plus simple sur le papier. Joe Wilfried Tsonga est notamment comme un fou avec cette compétition. Malheureusement ce joueur est de plus en plus fragile physiquement avec l’âge. Dès qu’il commence à forcer, son genou ne tient plus aussi bien qu’avant. Donc sa blessure a été handicapante car lui c’est un vrai leader. Quand tu regardes l’équipe avant cette demi-finale tu te dis qu’avec trois joueurs en quart de finale de l’US Open dernièrement ça devait le faire mais il y a eu des aléas. Après sur le cas Monfils certains se posent des questions. Aurait-il dû se rendre directement à Zadar après l’Us Open ? Aurait-il pu jouer ? Je le répète, je ne peux pas douter une seconde de sa sincérité.  Après sur le match, Richard Gasquet n’était pas prêt. Ce n’est pas un secret. Il n’y a pas eu de miracle.

194024-large

CHRONIQUES : Le forfait de Gaël Monfils a tout de même laissé apparaître des tensions entre lui et son capitaine Yannick Noah ? 

B.M : Mais tu ne peux pas le comprendre. Il a toujours été comme ça je le connais depuis des années. Il  était comme ça avec Thierry Champion et avec tous ses entraîneurs. Le garçon est gérable si tu arrives à rentrer dans sa bulle. Et même si tu rentres dans sa bulle c’est parfois compliqué car il va prendre des décisions surprenantes. Une année, sous l’ère Forget, il était allé faire un tournoi à Acapulco au Mexique juste avant une rencontre de Coupe Davis. Une autre fois, après un tournoi à Marseille, il n’avait pas voulu jouer la Coupe Davis car son entraîneur de l’époque ne voulait pas. Finalement, il était venu mais il traînait la jambe, il n’avait pas envie. Mais ces exemple reflètent le problème de l’Equipe de France. Tu as tellement de joueurs qui peuvent tenir le rôle de leader que parfois certains se disent : « Si je ne viens pas quelqu’un peut me remplacer ». 

CHRONIQUES : Dans votre dernière vidéo, vous avez parlé d’un manque de folie en parlant de cette équipe. En quoi cette équipe manque de folie ? 

B.M : Pas de la folie, un grain de folie ! Ce grain de folie qui permet de te sublimer. Malheureusement, le dernier souvenir que j’ai en tête c’est Mickael Llodra. Il avait été exceptionnel contre l’Espagne en 2010 en quart de finale. Avant cela il y a eu 2002 quand la France remporte la Coupe Davis en Australie. Nicolas Escudé avait été catastrophique tout l’automne. Et pourtant, lors du weekend de la finale il avait extraordinaire en remportant deux matchs. Là, nous avions des joueurs français de Coupe Davis qui arrivaient à se transcender.  Depuis je n’ai rien vu de tel. Cette année, pour leur défense, ils n’ont pas eu besoin de le faire. Au premier tour contre Canada, leur leader Raonic se blesse avant le match. Ensuite, contre la République Tchèque, Berdych est forfait donc on passe plutôt facilement.  Et puis la demi-finale où Cilic est monstrueux.  Nous n’avions pas la meilleure équipe possible aussi. Donc au final, pas plus d’enseignements sauf un. Je me pose en effet des questions sur la paire Mahut –Herbert. Toute l’année ils excellent dans les tournois de double mais ils n’affrontent pas les meilleurs du monde. Dès qu’ils ont des joueurs de très haut niveau face à eux, des joueurs qui retournent très bien, ils affichent leurs limites. Cette situation est un problème pour Yannick Noah je pense. Il voulait en faire sa paire de double titulaire. Il va peut-être revoir son jugement. Après, je le répète, le mot gâchis me dérange car il ne reflète pas la mentalité des joueurs.

ch3_forget_diaporama_07_equipe_2001_victoire
Dernière victoire de l’Equipe de France de tennis masculine en Coupe Davis en 2001. Victoire 3-1 contre l’Australie à l’extérieur. C.PHOTO : Mark Baker | Reuters.

CHRONIQUES : L’arrivée de Yannick Noah a-t-elle changé la mentalité des joueurs ? A-t-il apporté tout ce que nous pouvions imaginer ?

B.M : Avant de parler de Yannick Noah, il faut remettre la situation dans son contexte . Son arrivée reflétait un problème de génération. Quand je dis problème de génération je sous-entends qu’il fallait un visage neuf pour tous ces joueurs. Forget était là depuis tellement d’années qu’à force les joueurs ne l’écoutaient plus comme avant. Il n’était plus capable de leur mettre la pression.  Ils ne l’écoutaient quasiment plus. Ensuite, Arnaud Clément était plus un copain qu’un entraîneur. Les joueurs respectaient sa carrière en Coupe Davis, son investissement mais ils étaient amis avant tout. A un moment donné ça pose problème. Noah a changé ça. Yannick Noah a cette aura et ce discours très fédérateur, un peu à l’américaine, qui te donne envie de te dépasser. Après cette année, il a été confronté à des problèmes logistiques comme tous les anciens entraîneurs. Il n’a pas pu voir les joueurs souvent et il n’a eu que quelques jours de préparations. Il a apporté un renouveau à cette équipe mais après il ne joue pas sur le court. Son visage lors du match Gasquet/Cilic m’a marqué. On voyait dans ses expressions un peu de résignation face à l’adversité du jour.  

CHRONIQUES : On sent qu’il a tout de même eu des difficultés à gérer l’attitude de Gaël Monfils ? 

B.M : Bien sùr et ça il le sait depuis le départ. Il avait été averti par Guy Forget. On sait que sur certaines réunions de Coupe Davis, Gaël Monfils a une vision des choses bien particulière. Ils refusent parfois de s’entraîner le matin. Il veut bien s’entrainer l’après-midi mais pas en matinée. Parfois, en Coupe Davis encore,  il demande à jouer le dimanche mais pas le vendredi. Et le problème c’est que si tu lui rentres dans le lard, il se braque et là c’est fini. Mais attention ! en revanche, sur le terrain il a souvent été très bon. En Coupe Davis, il a déjà fait des matchs de fou et c’est très dur de le battre. Sauf qu’il faut quand même le faire rentrer dans le cadre et lui faire comprendre  les règles avec délicatesse et fermeté. Psychologiquement c’est très compliqué.

CHRONIQUES : Un mot sur Benoît Paire. Vous n’avez pas toujours été très tendre avec lui. Peut-il retrouver son niveau de 2014 où il avait explosé aux yeux du grand public ? 

B. M : D’abord n’oublions pas que Benoit Paire a énormément de talent. Mais  ça ne suffit pas. Pour ce genre de joueur le tennis c’est facile. Techniquement il sait tout faire, mais lorsque vous arrivez dans le top 20 mondial il faut développer des qualités mentales, diététiques. Une vie quasi-monacale et à l’heure actuelle Benoit Paire est incapable de le faire. Il a un manque de lucidité face à l’évolution de sa carrière. Il peut continuer comme ça et il fera une carrière correcte mais c’est dommage.

TENNIS : Republique tcheque vs France - Coupe Davis - Trinec - 15/07/2016
Lucas Pouille victorieux du Tchèque Jiri Vesely lors du  quart de final à Trinec le 15 Juillet 2016. Victoire 7-6, 6-4, 7-5. C.PHOTO : AFP

CHRONIQUES : La révélation de l’année c’est Lucas Pouille. Quels sont ses grandes qualités à vos yeux ? 

B.M : Il a progressé un peu partout, dans tous les secteurs du jeu. Pour moi, c’est le seul à l’heure actuelle qui est capable de jouer au présent. J’en ai discuté avec Thierry Champion et on est tombé d’accord sur cette réflexion. Lucas Pouille ne pense pas à ce qui va se passer avant ou après, il pense au point qu’il doit gagner. Il a eu cette attitude sur tous ces matchs hormis le quart à l’Us Open contre Monfils où il était vraiment fatigué physiquement. Cette évolution mentale me fait dire qu’il a gagné ,cette année, ses galons de top 20. Il est 18ème au classement. Mais le plus gros souci pour lui va être 2017. On va savoir s’il est capable de garder ses points. Il est dans la même situation que Benoit Paire il y a deux ans. Je crois que Lucas Pouille est beaucoup plus costaud que Benoit Paire car il est moins facile, moins doué techniquement. Il n’a pas de coups forts, rien qui le met au-dessus des autres. Il travaille comme un malade et il est bien entouré. Il faut  qu’il évite de vivre la situation d’Eugénie Bouchard dans le tableau féminin par exemple. Les résultats sont excellents en Grand Chelem et puis à un moment donné ça se bloque. C’est mental et là-dessus c’est vrai que Yannick Noah est très fort. Il a cette capacité à te bétonner le cerveau des garçons.

CHRONIQUES : La jeune génération du tennis français met du temps à pointer le bout de son nez ? Est-ce inquiétant ?

B.M : Notre génération actuelle est exceptionnelle. En France, nous avons réguilièrement 3 ou 4 joueurs dans le top 10. C’est extraordinaire. C’est français de critiquer. Aux Etats-Unis, nos joueurs seraient encensés en permanence. Nous ne sommes pas prêts de retrouver une telle génération. Pour l’instant, chez les jeunes  on ne voit rien venir mais il y a quand même des petites pépites. Corentin Moutet joue très bien mais il est très jeune. Il y a également Calvin Hemery. Après il faut basculer dans le monde professionnel et là on ne sait pas encore ce qu’ils peuvent donner. Nous avions plus de certitutes lorsque Tsonga, Gasquet, Monfils et Simon ont débuté.

CHRONIQUES : Un mot sur votre situation personnelle. Vous êtes pari assez étrangement de la chaîne l’Equipe. Que s’est-il passé ? 

B. M : Je ne peux pas en parler car c’est encore en procès. La seule chose que je peux dire c’est que je n’avais pas du tout envie de quitter l’Equipe du Soir.

CHRONIQUES : Vous développez depuis vos vidéos sur Youtube où vous revenez sur les grands évènements tennistiques du moment ? Vous allez en réaliser de plus en plus ? 

B. M : Et bien écoute ça m’éclate les vidéos. J’ai envie de poursuivre cette expérience sur les réseaux sociaux. J’ai une liberté de ton. L’été fut très intéressant car il y a eu de nombreuses compétitions. Après, je n’exclue pas d’intégrer un média pour parler tennis. Je suis ouvert aux bonnes propositions. (Lien Youtube : VIDEOS BENOIT MAYLIN

Publicités

2 réflexions sur “Benoit Maylin : « Tout le monde crache un peu facilement sur l’Equipe de France de tennis »

  1. C’est vraiment dommage de ne plus avoir les interventions à la fois fines et drôles de Benoît Maylin sur l’équipe.
    J’espère qu’il sera de nouveau partie d’une émission de sport grand public afin que nous puissions profiter de sa bonne humeur, de sa liberté de ton et de ses analyses car il fait partie des gens qui nous font aimer le tennis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s