« Gangsterdam » : folle virée aux Pays-Bas

Sur Chroniques, nouvelle rubrique Cinéma. Pour cette première, concentrons-nous sur le nouveau film de Romain Lévy « Gangsterdam » en salle Mercredi 29 Mars. Réalisateur à qui l’on doit « Les Gorilles » en 2015 ou « RadioStars » en 2012. Une bonne comédie, au scénario solide ,sans surprises mais logique, avec un Côme Lenvin qui éclate aux yeux du grand public. 

JC-GANGSTERDAM-Slider-Desktop-v2

  • Le synopsis

Ruben, interprété par Kev Adams, est un étudiant brillant. Il est en deuxième année de Master. Seul problème : l’oral est loin d’être son fort. Paniqué, les examinateurs lui demandent de quitter la salle car il n’arrive pas à sortir le moindre mot. Il double donc son année et va faire la connaissance de Nora, jouée par Manon Azem, à la bibliothèque. Une fille d’une beauté incroyable qui va lui demander de l’aider à réviser. Amoureux, Ruben ne peut pas refuser. Seul problème : il reste dans cette « friendzone » durant de nombreux mois. Malgré les conseils de son ami Durex, interprété par l’excellent Côme Lenvin, il n’arrive pas à franchir l’étape supérieure.

Tout va basculer lorsqu’un contrôle de police est effectué à la fac. Nora quitte rapidement la salle et oublie son blouson. Et pour cause, de la drogue se trouve dedans et elle risque très gros si elle se fait pincer. Ruben le récupère et par une chance incroyable ne se fait pas contrôler. Nora retrouve sa trace dans la rue à bord d’un énorme Van noir. Elle l’invite à monter. A l’intérieur un narco-trafiquant Mishka, joué par Manu Payet. Ce dernier félicite Ruben pour son courage. Il lui propose une autre mission : ramener des Pays-Bas un paquet où se trouve une drogue extrêmement puissante. Malgré le refus de Nora, Ruben accepte. Seule solution pour lui de conquérir le coeur de Nora. Comme vous l’imaginez, tout ne va pas se passer comme prévu. 

  • Les principaux acteurs 

Kev Adams 

Les producteurs et le réalisateur ne se sont pas trompés en choisissant Kev Adams. Idole du jeune public et même du moins jeune, l’acteur français attire de nombreux spectateurs en salle. Et ceci que l’on aime ou pas le comédien français.

Kev Adams est plutôt convaincant dans ce rôle d’étudiant un peu coincé en manque d’amour. A l’image du film « Amis Publics », il essaie de faire évoluer son jeu. Sur l’aspect comique, il n’a rien perdu de son sens du rythme et sait mettre en avant les excellentes punchlines rédigées par les scénaristes,  Matthieu Oullion en tête. Les films « bande de potes en état d’urgence » lui vont plutôt bien. Personnage principal, il a tout de même accepté d’être parfois en retrait pour laisser le rôle de « guignol » (dans le bon sens du terme) à Côme Lenvin. On le découvre aussi hésitant, maladroit, une facette de l’acteur à approfondir et à travailler car la sincérité est là. Pour le côté émouvant ou larmoyant, Kev Adams connaît encore des grandes difficultés. Son jeu et ses attitudes ne sont pas encore assez naturelles. Défauts que l’on a pu voir également dans le film « Un Sac de Billes ».

Manon Azem

A titre personnel, c’était une découverte. C’est son premier grand rôle au cinéma et son énergie, son jeu et sa beauté ne devrait pas passer inaperçu dans le futur. Dès la première scène, on sait à quoi s’attendre. Une fille un peu garçon manqué qui rentre dans le lard de ceux qui se montrent un peu trop entreprenants ou prétentieux. Une sorte de Gérard Depardieu au féminin. On sent Manon Azem très à l’aise lorsqu’il faut laisser éclater cette fougue grâce à des phrases bien senties et des scènes d’actions.  A l’image de Joey Starr pour « Les Gorilles » ou Clovis Cornillac pour « Radiostars », c’est la caution sérieuse du long-métrage. Un caractère terre-à-terre. Son jeu comique reste encore à perfectionner. Le potentiel est là. Potentiel aussi pour les scènes plus sérieuses. On ressent une très grande sensibilité qui pourrait intérésser de nombreux réalisateurs dans des films plus mélancoliques.

Côme Lenvin

Mon coup de coeur du film. Bien servi par les dialogues et les punchlines proposées, il peut laisser éclater son grand potentiel comique. On avait déjà pu en apercevoir quelques facettes dans « RadioStars ». Ses mimiques, son détachement sur la situation font mouche 7/10. Romain Lévy lui laisse quasiment carte blanche et tout semble fluide comme si « faire le con » n’était pas un métier pour lui. Durex est ce genre d’amis qui vous poussent à ne pas chercher d’ennemis. Raciste, antisémite, misogyne, il ne se force pas beaucoup pour dire du mal des autres. Lorsqu’il découvre que Nora est trafiquante de drogue, il ne se passe pas 3 secondes pour qu’une vacherie tombe : « avec vous les arabes, c’est toujours pareil ». Si il n’avait pas été dans le film, le niveau de ce dernier n’aurait pas du tout été le même. Même ses problèmes de pets sont drôles puisqu’il les joue avec une certitude dans les yeux très déconcertante. Bravo aux scénaristes et au réalisateur d’avoir pensé à lui.  Il pourrait devenir le petit chouchou du public dans les années à venir. 

  • Le film

Sans être un chef-d’oeuvre de comédie, le film est d’un bon niveau. Vu les comédies françaises à l’affiche ces derniers mois, on peut se satisfaire de « Gangsterdam ». Le rythme du film ne s’essouffle pas et les 1h40 passent comme une lettre à la poste. Le style Romain Lévy est bien présent : un mélange de vannes esprit « radio » (une situation, une vanne, une punchline),  un personnage ténébreux, sérieux, qui se décoince un peu, et un boulet qui risque de faire tout capoter mais qui se montre beaucoup plus sensible que prévu. C’est un grand classique, encore faut-il bien l’écrire et le réaliser. Le résultat est satisfaisant. Deux points faibles cependant : les scènes clichées (ex : la fusillade lors de l’anniversaire d’un trafiquant de drogue néerlandais, la bimbo blonde, petite amie nymphomane d’un autre trafiquant Ulysse) et le scénario trop prévisible. Un film à regarder pour passer un bon moment en famille. Amoureux des comédies plus cérébrales, passez votre chemins. 

NOTE : 3.2/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s