J-11 PRÉSIDENTIELLES : Les salariés des PME jugent les candidats.

Souvent cités comme base du redressement financier du pays, les salariés des Petites et Moyennes Entreprises ont dévoilé leurs opinions sur la présidentielle via un sondage Opinion Way pour Sage. Constats:  les avis sont partagés à sur l’impact des élections sur l’entreprise. Sur l’analyse du monde des PME faîtes par les candidats, l’opinion est plutôt négative. 

profil

  • « Les candidats ne comprennent pas assez la réalité quotidienne des PME » 

Selon le sondage Opinion Way pour Sage, Les 1007 salariés de PME sont majoritairement d’accord sur un point: les candidats à la présidentielles ne cernent pas assez les difficultés des entreprises françaises. A la question : « Pensez-vous que les candidats actuels comprennent la réalité quotidienne des entreprises ?« , 56% répondent « Non plutôt pas » et « Non pas du tout » au volet pression concurrentielle, 62% la même réponse sur la gestion administrative et 63% sur la gestion des entreprises. 

Un point de vue que l’on retrouve surtout dans les TPE (Très Petite Entreprise) et plus précisément chez les salariés les plus âgés. En moyenne, 71% des sondés, âgés « de plus 55 et + », ont répondu « Non pas du tout » ou « Non plutôt pas » à la question. Plus globalement, les Cadres et professions intellectuelles supérieures se sont montrés le plus critiques envers les 11 candidats. Les reproches ont été le plus souvent émis par les salariés ou dirigeants d’entreprises de moins de 11 salariés. Le secteur de l’industrie arrive en tête. 

Sur le même volet, à la question : « De façon générale, pensez-vous que les pouvoirs publics français prennent suffisamment en compte les enjeux du monde de l’entreprise ?« ,  71% des sondés disent « Non, plutôt » ou « Non, pas du tout ».

  • Les avis sont partagés sur l’impact concret des élections sur les entreprises

Toujours selon ce sondage Opinion Way pour Sage,  c’est quasiment du 50-50 sur le sujet. 48% des sondés disent « oui » ou « oui plutôt » lorsqu’on leur demande si cette élection est susceptible de changer des éléments dans la vie de leur entreprise. 52% ont en revanche un avis contraire. La nature des réponses n’étant pas dévoilé, on ne sait pas si il s’agit d’un impact positif ou négatif. Dans le détail, les jeunes et les cadres sont plus nombreux à anticiper des effets sur leurs entreprises. 

Si les avis sont partagés concernant l’impact des élections sur la vie des entreprises, les sondés sont en grande majorité unanimes sur un aspect : le futur président ou la future présidente doit avoir une expérience de salarié-e du privé. 84% des sondés jugent ce point « très important » ou « plutôt, très important ». 

  • Comité de direction imaginé par les salariés : Emmanuel Macron en tête. 

Enfin ce sondage Opinion Way pour Sage permet aussi de voir quels opinions ont les sondés des différents candidats. Pour en dégager les idées, les salariés ont dû imaginer un comité de direction. Objectif : placer les candidats aux différents postes de direction. Le candidat « d’En Marche » arrive en tête pour 3 fonctions : Directeur Administratif et Financier, Directeur Commercial et Directeur de Communication. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s