5 moments qui prouvent que tu n’es plus au lycée !

245 bacheliers sont encore sans école à la rentrée. Pour les autres, ça y’est, le basculement dans une autre vie va commencer. Tu en avais marre de devoir manger à 20h avec tes parents devant le journal, d’être obligé de justifier toutes tes sorties, et bien désormais c’est bon tu es libéré(e) délivrée(é) … enfin presque. Car qui dit liberté dit aussi  » démerde-toi ». Place donc au TOP 5 des moments où tu peux te dire ,sans hésiter, « je suis étudiant ». 

1 – « Merde, personne ne me réveille le matin »

Oui, tu l’as connu ce réveil assez sympa de ton père ou ta mère le matin. Avec le temps, tu l’anticipes en entendant les pas dans le couloir. Le principe du « je n’allume pas la lumière pour ne pas agresser la personne » n’est pas trop ou pas respecter par ceux qui t’ont désiré 17 ans plus tôt. Désormais, ça c’est fini. A 8h, ton réveil sonne… La première semaine, tu ne te poses pas de question, tu fonces en cours. La deuxième semaine, en revanche, tu vois poindre cette question existentielle : « franchement et si on dormez ? On est pas mal là au chaud. Et puis bon à la limite si je suis absent je demanderais le cours à quelqu’un d’autre ». Une option très souvent validée en 1ère année post-bac. Je ne vous fait pas le topo sur le taux d’échec. Il est vrai qu’à la fin de l’année, il n’est pas rare que tu connaisses les épisodes de Navarro sur NT1 par cœur au lieu de tes fiches de cours. Le plus dur s’est d’expliquer tes notes catastrophiques à tes parents. Tu peux toujours sortir le fameux « l’examen était hyper dur, tout le monde a eu une sale note, même les profs l’ont dit ». Les profs que tu n’as quasiment jamais vu … 

scumbag-brain-oh-ton-reveil-vient-de-sonner-allonrs-nous-brosser-les-dents-et-shabiller-dans-un-reve

2 – La notion de « semaine – week-end » est  floue

Oui, qui dit liberté, dit … « petit apéro? ». Apéro dimanche soir pour se donner du courage, apéro lundi car faut bien démarrer la semaine, apéro mardi soir car y’a Ligue des Champions (une excuse acceptée aussi par les filles car c’est con de rester seule), apéro mercredi car y’a Ligue des Champions et apéro jeudi soir (avec l’option boîte de nuit si t’arrives à rentrer). Vendredi soir, c’est l’heure de rentrer à la maison. T’es plus blanc que blanc comme disait Coluche, ta mère te prends pour Casper. Toi, tu dis que tu bosses pas mal chez toi et que tu vois plus ton ordi que le soleil. T’es assez con pour penser que tes parents gobent cette réponse. Vendredi soir, souvent, c’est repos car le lendemain c’est la fête mais avec tes potes du coin. Et puis après dimanche apéro …. bref un cercle vicieux. Si tu avais 34 ans, on dirait que t’es alcoolique mais là non. Tu t’épanouies. C’est bien d’être jeune. Tu tiens trois mois et puis après les examens arrivent (enfin si tu as assez bossé pour les passer). Ton objectif est assez ambitieux : avoir 10 sur 20. Pas plus, ni moins. 

bourreee

3 – Tu découvres que pour manger, il faut cuisiner

« Maman ou Papa,  on mange quoi ce soir? ». Cette phrase tu l’as prononcé depuis l’âge de 4 ans. C’était varié, équilibré, tu t’es tapé le bide durant toute ton adolescence. Ton corps ressemblait encore à quelque chose. A partir de ce mois de Septembre, tu vas basculer dans un monde où manger des chips au petit déjeuner n’est pas si dégueulasse que ça. Oui car le sel un lendemain de cuite, c’est génial, ça cale. Et puis bon, on ne va pas se mentir, c’est surtout parce que ça sonne creux dans ton frigo. C’est très souvent « ramadan » party dans ta life. Bah oui, car pour manger, il faut faire les courses. Au début, c’est cool, t’as l’impression d’être mature, tu as même un sac dédié à ça. En Novembre, en revanche ça commence à cailler alors bon tu as quand même sacrément la flemme. Pourtant la supérette est à deux rues. Comme un vieux en tant de guerre, tu te fournis en pâtes. Les pâtes : l’ami de l’étudiant. Ça marche aussi pour ta lessive ou la vaisselle. Ton truc : faire une montagne jusqu’au jour où tu vois plus ta fenêtre ou ton évier. 

pates-3

4 – Le programme télé n’a pas de secret pour toi

Comme je vous le disais en Top 1, bizarrement tu kiffes Navarro. Oué c’est con mais tu aimes bien à 14h tomber sur un truc bien merdique, histoire de plonger dans une sieste digne de ce nom. Pas de réveil, pas de contraintes. Tu te réveilles à 18h histoire d’être en forme pour la soirée ou pour … simplement te recoucher vers 1h du mat. Attention pas de jaloux, ça marche aussi pour Julie Lescaut, Cordier Juge et Flic, Nestor Burma, ou Charmed. Tu sais qu’en temps normal, tu ne regardes jamais ces daubes mais là ça devient ta Madeleine de Proust. Alors oui tu sèches tes cours mais bon la fille de Véronique Genest a été kidnappée par un truand… tu vas quand même pas suivre un cours à la con dans l’amphithéâtre non ? Même chose pour tes soirées OFF, la télé t’accompagne. Tu découvres les fameux programme de la nuit. Michel Field, les reportages chelous, BFM TV en boucle… L’idée est d’avoir du bruit pour tranquillement glander sur Facebook. Et si à 18 ans, c’était pas ça le bonheur ? 

Julie-Lescaut

5- T’as une vie sexuelle

Oui qui dit premier studio, dit premier rencard sans devoir se demander si Papa, Maman sont là. Tu ramènes tes premières conquêtes masculines, féminines. Une soirée pour se connaître, une deuxième pour conclure. En France, c’est pas les Statessessss, ici on ne perd pas de temps. Attention ! le coup de foudre peut avoir lieu mais en général le lendemain, on s’embrasse, on se respecte mais maintenant tu dégages s’il te plaît. Oui s’attacher n’est pas une option très souvent utilisée. S’engager = ne plus regarder le sexe opposé durant toute ton année. Ça…. ce n’est pas POSSIBLE. Il t’arrivera aussi de coucher avec des personnes dont tu oublieras peut être le prénom, l’âge ou la filière. Ce n’est pas très grave car si c’était cool, vous vous rappellerez pour un nouveau cours d’anatomie. Ton père avait raison… tu vas devenir médecin. 

je-suis-sexfriend

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s