Chris Parker : De « héros » à voleur.

Dons sur internet, selfies, interviews télés … lorsque Chris Parker ce SDF britannique de 33 ans prétendait avoir aidé plusieurs victimes de l’attentat de Manchester, le 22 Mai dernier, lors du concert de la chanteuse américaine Ariana Grande, le grand public et la presse britannique en fit rapidement son héros. Malheureusement la vérité était toute autre après plusieurs mois d’enquête. L’homme vient d’être condamné à 4 ans et 3 mois de prison pour vols.

Il symbolisait l’héroïsme des pauvres, la générosité de « ceux qui n’ont rien »… Chris Parker est en prison. Ce soir du 22 Mai, l’homme sans domicile fixe fait la manche près de la Manchester Arena en marge du concert de la pop-star Ariana Grande. Le public est adolescent et familial. Une bombe explose dans le sac à dos du terroriste de DAECH Salman Abedi, 22 personnes trouvent la mort. Selon les propos du mendiant, il accoure auprès des victimes pour les secourir. La machine à succès s’enclenche. 50 000 livres sterling (59000 euros) sont récoltés par des anonymes  sur internet pour l’aider à trouver un logement, la population l’aborde dans la rue, lui demande des selfies. L’homme reçoit également des offres d’emplois. 

KLP_MGA_300517mgaChris_06JPG.jpg

Malheureusement les caméras de surveillances vont le rattraper. Analysées par les enquêteurs, Chris Parker y est vu en train de dérober le sac de Pauline Healey, jeune fille de 14 ans, agonisant à ses côtés. L’homme a ensuite prélevé la carte bancaire de la grand-mère de l’adolescente pour s’acheter à manger chez McDonald’s. Le tout en prenant le temps de photographier les deux blessées et de revendre le cliché 100 livres à un journaliste. 

D’autres séquences montrent le SDF dérobant l’Iphone d’une adolescente blessée. Il a même répondu à certains appels inquiets en déclarant « Désolé, je ne peux pas parler maintenant« .

Ce Mardi à Manchester, le procureur a admis que le faux héros avait offert une assistance « limitée » à certaines victimes — aidant une victime à s’asseoir sur une chaise roulante ou offrant à une fillette un tee-shirt prélevé sur un stand de vente. Et le juge de lui rappeler : « Vous n’étiez pas le héros que vous prétendiez être, vous n’étiez qu’un vulgaire voleur », tout en estimant « difficile de trouver un ensemble de circonstances plus répréhensibles ». Il devrait sortir de prison en 2022 si aucune remise de peine ne lui est accordée. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s